Plus d'infos Fermer

3ème anniversaire de l’adoption des Objectifs du Développement Durable (ODD) par l’ONU •


 
3ème anniversaire de l’adoption des Objectifs du Développement Durable (ODD) par l’ONU
 
Le transport aérien français à travers la FNAM* s’engage en faveur des Objectifs du Développement Durable des Nations unies – l’ONU  
Publication des premiers ODD de l’Aérien**
 
La FNAM, principale organisation professionnelle du transport aérien français, rejoint l’initiative de l’ONU sur les Objectifs du Développement Durable (ODD). Les 17 Objectifs de Développement Durable 2015 – 2030 (ODD) ont été adoptés lors de l’Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre 2015 et sont entrés en vigueur au 1er janvier 2016. 
 
A l’occasion de la date anniversaire de l’adoption des ODD par l’ONU - Organisation des Nations Unies - la FNAM publie pour la première fois ses indicateurs de développement durable sous le format des ODD de l’aérien**.
 
Les résultats des ODD de l’aérien montrent les efforts constants en matière de développement durable que réalisent les entreprises du transport aérien français. Ces résultats sont obtenus en dépit d’un contexte économique difficile sur le plan de la compétitivité et de l’emploi.
 
Sur le plan environnemental, les compagnies aériennes diminuent leur consommation de carburant, et donc les émissions de gaz à effet de serre : la consommation moyenne de carburant par passager est en baisse, avec une moyenne de 3,4L pour 100 km par passager en 2017, contre 4,02L en 2007. Par ailleurs, la FNAM rappelle que le transport aérien représente 2% des émissions de CO2 d’origine humaine dans le monde. C’est également au niveau mondial le 6ème émetteur de gaz à effet de serre, derrière le secteur de l’énergie (35%), de l’agriculture et déforestation (24%), de l’industrie (18%), des transports routiers (10,2%) de la construction (6%), des transports maritimes et ferroviaires (2,9%) et des déchets (2,9%) (source : GIEC, 2014 sur les émissions de 2010).
 
Sur le plan social, le secteur montre sa capacité à être dynamique avec plus de 2 537 contrats en alternance conclus, un chiffre en hausse de 35% par rapport à 2013 ; et ce, malgré la tendance au recul du nombre d’emplois (81 368 salariés dans le secteur marchand en 2016, soit 9% de moins qu’en 2011).
 
Sur le plan économique, le pavillon français vit depuis plus de dix ans une réduction de sa part de marché dans un environnement réglementaire, fiscal, social et administratif défavorable et de plus en plus complexe. Conséquence directe de ce manque de compétitivité, la part du pavillon français (42,1%) continue à chuter et enregistre une baisse de près de 17 points sur l’ensemble des destinations par rapport à 2000.
 
A noter également :
  • Des avions moins bruyants : 83% des avions sont classés parmi les catégories acoustiques les moins bruyantes (marge acoustique supérieure à 13 EPNdB) ;
  • Un écart salarial entre les femmes et les hommes pour le personnel au sol qui se réduit : 4% en 2016 contre 6% en 2015, ce qui reste bien en-dessous de la moyenne nationale (15% en 2016) ;
  • Des coûts de sûreté qui explosent : multiplication par 6 depuis 2000 des coûts de sûreté aérienne, entièrement financée par le secteur, pour atteindre plus d’un milliard en 2017. 

** 20 indicateurs, publiés annuellement, permettront de mesurer et suivre les progrès du transport aérien en matière d’éducation de qualité (ODD#4), d’égalité des sexes (ODD#5), d’énergies propres et d’un coût abordable (ODD#7), de travail décent et de croissance économique (ODD#8), d’industrie, d’innovation et d’infrastructure (ODD#9), de réduction des inégalités (ODD#10), de villes et communautés durables (ODD#11), de consommation et de production responsable (ODD#12) et de lutte contre les changements climatiques (ODD#13).
Ces indicateurs s’inscrivent dans la continuité de la démarche de développement durable du secteur Observatair, initiée en 2007 dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

Plus d'infos 
 
© FNAM 2012-2018 Tous droits réservés