Plus d'infos Fermer

Résultats 2014 des Baromètres Observatair Environnemental et Economique •

Paris, le 13 octobre 2014
 

Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte en discussion au parlement

Les résultats 2014 des Baromètres Observatair Environnemental et Economique

Triplement sur 2013 des productions d’énergies renouvelables des plateformes aéroportuaires
(notamment par la mise en place de panneaux solaires et de stations géothermiques)

Réduction continue de la consommation moyenne de carburant par passager
(3,7L pour 100 km par passager, contre 4,02L en 2007)

En dépit d’un contexte économique difficile, ces résultats en progression montrent les efforts constants que se sont fixés les 75 entreprises signataires de la Charte Observatair, objectifs en lien avec le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte, porté par Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, et en cours de discussion à l’Assemblée Nationale.
La principale organisation professionnelle du secteur, représentant 95% du transport aérien français, publie pour la 6ème année consécutive ses baromètres Observatair Economique et Environnemental*, portant sur les résultats de l’année 2013 :
  • réduction continue de la consommation moyenne de carburant par passager, avec une consommation moyenne de 3,7L pour 100 km par passager, contre 4,02L en 2007;
  • multiplication par 3 des productions d’énergies renouvelables des plateformes aéroportuaires en un an, passant de 57 089 MWh en 2012 à 150 598 MWh en 2013 (notamment grâce à la mise en place de panneaux solaires, de stations géothermiques… )
Le pavillon français vit depuis 12 années consécutives une réduction de ses parts de marché sous l’effet d’une concurrence intra et extra communautaire dans un environnement réglementaire, fiscal, social et administratif défavorable et de plus en plus complexe. Conséquence directe de ce manque de compétitivité :
  • la part du pavillon français continue à chuter et enregistre une baisse de 2 points (82%) sur les vols domestiques par rapport à 2012 et peine à se maintenir sur l’ensemble des autres vols.
Pour Alain Battisti, Président de la FNAM : « Il est intéressant de noter que dans ce contexte économique difficile, les tendances des baromètres Economique et Environnemental démontrent la poursuite des efforts entrepris en matière de développement durable avec des résultats positifs mesurables. Depuis 10 ans, les progrès technologiques ont permis de réduire de moitié le bruit des avions »

A noter également dans le baromètre Environnement,
  • l’indicateur TRAITEMENT DES DECHETS,
    • avec 89% des entreprises du secteur qui pratiquent ou proposent le tri des déchets, soit un chiffre en légère hausse de 1% par rapport à l’année dernière.
Par ailleurs, le Baromètre Economie confirme la
  • BAISSE DE LA COMPETITIVITE DU TRANSPORT AERIEN FRANÇAIS,
    • Les taxes spécifiques et les taxes de sureté du transport aérien représentent 1,19 Mds d’euros soit 12.3%CA. Plus de 1,25 Mds d’euros sont perçus au titre des redevances aéroportuaires. Le taux d’évolution des redevances aéroportuaires ne cessent d’augmenter.

Contacts presse
Agence exPRession – Marie-Aimée Hustache - Tél : 01 58 01 01 30 - Mail : fnam.press@expression-rp.com
Brigitte Barrand, directrice de la communication FNAM - Tél : 06 08 71 82 59 - Mail : bbarrand@fnam.fr

* Les baromètres Observatair, publiés chaque année depuis 6 ans, permettent d’identifier de manière précise la progression des indicateurs économiques, sociaux et environnementaux. Ces baromètres Economique et Environnemental viennent compléter le baromètre Social de la démarche Observatair, initiée par la FNAM et ses entreprises depuis 2008. Dans la continuité de la convention du 28 janvier 2008, les adhérents de la FNAM maintiennent leurs engagements pris en faveur du développement durable, désormais dans le contexte de la Conférence Environnementale.
  • Ces baromètres ont pour objectif de suivre et mesurer les progrès effectués par les entreprises de l’aérien et de l’aéroportuaire, année après année, et de témoigner ainsi du respect des engagements de la Convention de Grenelle ;
  • Ces baromètres sont les outils de mesure et de pilotage de la mise en œuvre des bonnes pratiques ‘Développement Durable’ de la Profession au travers de 12 indicateurs.
Vous trouverez les baromètres Observatair ici.

A propos de la FNAM :
La FNAM est la principale organisation professionnelle du secteur aérien. Au travers de 8 groupements professionnels, elle représente plus de 370 entreprises et fédère 9 métiers : le transport de passagers et l’aviation d’affaires, le taxi aérien, le transport par hélicoptères, le transport de fret, la maintenance aéronautique, les services aéroportuaires, le travail aérien, les écoles de formation. 95% de la flotte et des activités du secteur sont représentés au sein de la FNAM. La Fnam représente désormais plus de 95% du secteur du transport aérien français, soit plus de 100 000 emplois dont 72 000 emplois dans les compagnies aériennes et 30 000 dans l’assistance en escale et gestionnaire d’aéroports. Ce secteur d’activité a un poids économique et social important : il est pourvoyeur de nombreux postes de main d'œuvre qualifiée et non-qualifiée (1 emploi direct crée 4 emplois indirects ou induits). www.fnam.fr

> Télécharger le communiqué de presse ici (pdf) 
© FNAM 2012-2021 Tous droits réservés