Plus d'infos Fermer

link.png Augmentation de la taxe de sûreté, la FNAM demande une réflexion

Aujourd’hui, l’Etat demande aux compagnies aériennes le remboursement de 550 millions d’euros des taxes de sûreté intégrées dans la TAP – Taxe d’Aéroport
La FNAM demande qu’une réflexion soit engagée sur le financement de la sûreté


Actuellement, le financement des infrastructures de sûreté est, en France, exclusivement à la charge des usagers via la Taxe d’Aéroport. En raison de la crise Covid-19 et du quasi arrêt du transport aérien, le financement des activités de sûreté pour 2020 a fait l’objet d’un moratoire et d’un prêt de la part de l’État ; cette taxe étant prélevée sur le nombre de passagers transportés, son financement s’est effondré avec la crise sanitaire liée au Covid-19.

© FNAM 2012-2021 Tous droits réservés